Depuis ma dernière publication, j'ai fait beaucoup de chemin personnel en lien avec mon sujet. En voici donc un petit résumé des plus grandes étapes:

1) Lectures dans les livres dans le but de m'approprier le sujet et de me faire une idée générale des grandes étapes marquantes de mon idée architecte.

Par exemple, j'ai lu plusieurs définitions de ce qu'est le bonheur, la différence entre bonheur et plaisir, etc. 

Voici aussi les principaux penseurs (ou courants de pensée) ayant traité du bonheur:

                                                                                        • Socrate et Platon vs les Sophistes

                                                                                        • Aristote

                                                                                        • Épicure 

                                                                                        • Pensée utilitariste (Mill , Bentham)

                                                                                        • Stoïcisme ( Sénèque)

                                                                                        • Christianisme

                                                                                        • Kant

                                                                                        • Schopenhauer

                                                                                        • Pascal 

                                                                                        • Montaigne

                                                                                        • Rousseau

                                                                                        • Diderot

                                                                                        • André Comte-Sponville

                                                                                        • etc.

 

2) Ébauche d'un plan provisoire

J'ai pu voir que les pensées sur le bonheur peuvent se regrouper en deux groupes: les pensées optimistes (c'est-à-dire ceux qui croient que le bonheur est atteignable en ce monde d'une façon ou d'une autre) et les pensée pessimistes ( qui croient que le bonheur n'est pas atteignable ou alors très difficilement). Je prendrai donc deux époques significatives qui traiteront de ces deux visions qui s'opposent. Pour l'instant, je suis seulement certaine de parler d'Épicure et son époque, faisant partie de ce qu'on peut appeler les «optimistes». Ensuite, je prendrai un penseur de la Modernité, car c'est à cette époque de début de désenchantement du monde que la notion de bonheur a beaucoup changé. Même s'il faut prendre seulement deux contextes historiques, je tiens à parler du rôle du christianisme sur les conceptions du bonheur, car je crois que le christianisme a entraîné une grande rupture en rendant le bonheur impossible pour l'homme en ce monde et le but de l'existence n'était plus d'atteindre le bonheur, mais d'avoir une existence vertueuse pour atteindre la béatitude dans l'autre monde. Voilà pourquoi je tiens à en parler, car cela a eu une grande influence.

3) Recherche d'une oeuvre d'art associé à mon sujet

En faisant quelques recherches, j'ai trouvé une oeuvre qui a attiré mon attention et dont je voudrais pousser l'étude un peu plus loin. Je ne sais pas encore si je pourrai l'utiliser pour mon travail et s'il serait possible de faire des bons liens avec ce que je traiterai dans mon travail, mais je crois que cela vaut la peine de suivre ce filon. C'est l'oeuvre La joie de vivre , d'Henri Matisse. Celle-ci montre des gens vivant à l'âge d'or de l'humanité, cette époque où est le bonheur idéal. Dans une prochaine publication, je ferai de plus amples recherches sur cette toile.

joiedevivreg

 

Source: http://www.cineclubdecaen.com/peinture/peintres/matisse/joiedevivre.htm

3) Résumé de lecture

Dans les prochains jours, je publierai un résumé de lecture du livre Le bonheur, désespérément de André Comte-Sponville. Cela m'aidera à me rappeler des points les plus importants de sa pensée.